Communiqué de presse

Accord du Brexit : les eaux britanniques resteront ouvertes aux pêcheurs français

Publié le 31/12/2020

Le 1er janvier 2021 à minuit, le Royaume-Uni quittera l'Union Européenne. Après la signature de l’accord de Brexit, un travail intensif a été engagé par la ministre de la Mer Annick GIRARDIN, avec les professionnels et la Commission européenne, pour permettre la mise en place dès le 1er janvier d’un régime d'autorisations permettant la poursuite des activités de pêche dans les eaux britanniques. Une réunion s’est déroulée ce matin avec les représentants professionnels de la pêche pour échanger avec eux sur les modalités de l’accord et en particulier sur le déroulement de leur activité à compter de demain.

 

Ces autorisations vont s'appliquer selon les différentes zones de pêche :

 

       Accès aux ZEE britanniques : le Royaume-Uni délivre ce 31 décembre des licences provisoires à l'ensemble des navires européens (la liste sera diffusée dans la soirée). Ces licences provisoires (1500 au total) seront transformées en licences définitives dans les jours qui viennent.

 

       Accès aux 6-12 miles marins et aux îles anglo-normandes : Il est soumis à des conditions d'antériorité qui font l'objet d'une vérification supplémentaire par les autorités britanniques. Les licences de pêche ne seront pas disponibles au 1er janvier mais dans les jours qui viennent.

 

Ø  Durant cet intervalle, les autorités britanniques ont donné leur accord à ce que les engins dormants puissent rester dans les eaux britanniques, le temps que la licence soit obtenue.

 

 

Dans l'attente de la mise en place de ces nouveaux dispositifs d’autorisations, il est nécessaire pour les pêcheurs français de respecter les règles d’accès aux eaux britanniques, essentielles pour la bonne collaboration entre le Royaume-Uni et les pays membres de l’Union Européenne.

 

Une foire aux questions (FAQ) est régulièrement mise à jour pour renseigner le public sur les avancées de la situation. Elle est disponible sur le site internet du ministère de la Mer à l’adresse suivante : www.mer.gouv.fr/brexit