Communiqué de presse

Annick Girardin dénonce l’attaque contre le député Stéphane Claireaux à son domicile à Saint-Pierre-et-Miquelon

Publié le 10/01/2022

En marge d’une manifestation citoyenne contre le passe sanitaire, plusieurs dizaines de manifestants se sont rendus devant le domicile du député Stéphane Claireaux. Dans un esprit de dialogue, celui-ci s’est rendu sur son perron où il a reçu de nombreux projectiles violemment projetés au visage suivis par des jets de pierres.

La ministre a d’ores et déjà pris contact avec le préfet afin que l’ordre républicain soit maintenu et que la protection des élus du territoire soit mieux assurée. Elle rappelle qu’elle ne laissera jamais quiconque bafouer la vie démocratique et les valeurs de la République.

Elle déplore que le sénateur Stéphane Artano, qui appelait aujourd’hui même à soutenir la manifestation anti-passe sanitaire dans un « esprit de responsabilité »,  puisse cautionner de tels comportements, contribuant lui-même à créer ce climat, à diffuser une image de son territoire en contravention avec tous les principes qui doivent présider à l'expression de la parole publique et à l'éthique de la responsabilité.

 

En s’en prenant directement à un élu de la République, à son domicile et devant sa propre famille, ces manifestants ont franchi la ligne rouge. J’apporte tout mon soutien à Stéphane Claireaux, mon suppléant, qui est agressé à son domicile parce qu’il défend le passe sanitaire dans un territoire où 90% des habitants sont vaccinés. Non, ce n’est pas ainsi que nous menons le débat des idées. La démocratie vacille à chaque fois qu’on ne s’oppose pas à ceux qui tentent de la faire chavirer.

Annick Girardin