Actualité

Congrès mondial de la nature de l'UICN : le ministère de la Mer au rendez-vous

Publié le 14/09/2021

Crédits : Congrès mondial de la nature de l’UICN à Marseille
Le congrès mondial de la nature de l’Union nationale pour la conservation de la nature (UICN) a eu lieu du 3 au 11 septembre 2021 au parc Chanot, à Marseille. Imaginée dans un format hybride présentiel-virtuel, cette édition s'est construite autour d'une promesse : « 9 jours pour reconquérir la biodiversité ». Afin de répondre à cette ambition, le programme, riche et varié, s'est articulé autour de 7 enjeux contemporains, parmi lesquels la préservation et la restauration des océans et de leurs écosystèmes. Retour sur le programme !

Penser et agir collectivement pour conserver la nature et ses écosystèmes

L’UICN réunit 1 400 organisations membres issues de 160 pays. Parmi eux, la France est un des pays fondateurs de cette union créée en 1948, qui fait aujourd’hui autorité sur l’état de la nature et des ressources naturelles dans le monde.

Tous les quatre ans, le congrès mondial de la nature de l’UICN regroupe des participants issus de gouvernements, de la société civile, de peuples autochtones, du monde économique et du milieu universitaire, afin de faire dialoguer les expertises et d’imaginer collectivement des actions visant à conserver la nature et ses écosystèmes.

L’édition 2021 constitue une étape essentielle à la préparation de la 15e conférence des parties de la Convention sur la biodiversité biologique (COP 15) organisée en Chine. Elle s’organise ainsi autour de 7 enjeux auxquels sont associés des objectifs.

Gérer les paysages et les territoires pour la nature et les êtres humains

Conserver l’eau douce pour préserver la vie

• Restaurer la santé des océans

• Accélérer l’atténuation et l’adaptation pour faire face aux dérèglements climatiques

• Soutenir les droits et assurer une gouvernance efficace et équitable

• Optimiser les systèmes économiques et financiers pour la durabilité

• Faire progresser le savoir, l’apprentissage, l’innovation et la technologie

Le ministère de la Mer sur le pont pour reconquérir la biodiversité !

Du 4 au 9 septembre, le ministère de la Mer s'est installé dans le Pavillon France, l’espace de représentation de la France au sein du parc Chanot pendant l’ensemble du congrès.

Dans ce cadre, la France a présenté le plan d’action pour une Méditerranée exemplaire en 2030, approuvé par Monaco, l’Espagne, l’Italie, la Grèce, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, et l’Egypte. Cette initiative, lancée lors du One Planet Summit de janvier 2021, doit permettre de décliner à l’échelle régionale les engagements internationaux de la France en matière de protection des océans. Ce plan doit répondre à 4 objectifs majeurs : préserver la biodiversité marine avec l’objectif de 30 % d’aires protégées ; promouvoir une pêche durable et mettre fin à la surpêche d’ici 2030 ; lutter contre les pollutions marines afin qu’aucun plastique ne soit rejeté en Méditerranée d’ici 2030 ; promouvoir des pratiques de transport maritime permettant de protéger l’environnement marin et de lutter contre les changements climatiques.

Le congrès a également été dédié aux questions relatives à la protection et à la restauration des océans. Ces espaces maritimes sont considérés comme la première réserve de biodiversité sur la planète. Or, il est aujourd’hui estimé qu’un tiers des mammifères marins sont menacés d’extinction au cours des prochaines décennies et que 70 % des récifs coralliens ont disparu ou sont menacés de disparition*. Face à ce constat, Annick Girardin, ministre de la Mer, a notamment présenté le référentiel océan, qui permet aux entreprises de comprendre et d’identifier leurs interactions avec l’océan. Le label Ocean Approuved est délivré aux entreprises les plus vertueuses.

* Source : plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques.

 

Les engagements de la société civile et plus particulièrement des entreprises sont déterminants pour accomplir le 14e objectif de développement durable, consacré à la conservation et à l’exploitation de manière durable des océans, des mers et des ressources marines. Le label Ocean Approved va contribuer à renforcer et structurer la mobilisation des acteurs publics et privés. Avec ce label ouvert à tous, la France démontre une fois de plus son engagement pour la protection des océans et l’exploitation durable de ses richesses.

Annick Girardin, ministre de la Mer

Dans cette lignée, la direction de la mer et du littoral du ministère de la Mer a tenud, le 8 septembre, sa conférence annuelle « Génération mer ». Elle réunit une communauté d’acteurs engagés pour la préservation de l’océan et la valorisation de ses ressources.

 

Découvrez les échanges du congrès mondial de la nature de l'UICN en replay