Communiqué de presse

Hervé Berville annonce la prolongation de l’aide carburant pour les pêcheurs et le relèvement du plafond d’aide d’Etat

Publié le 04/11/2022

Ce vendredi, le secrétaire d’Etat chargé de la Mer Hervé Berville a annoncé la prolongation du dispositif d’aide carburant et le relèvement du plafond d‘aide d’Etat pour les pêcheurs.

L’aide au carburant mise en œuvre depuis le 17 mars 2022, qui avait été une première fois prolongée sur proposition du secrétaire d’Etat et qui devait prendre fin au 15 novembre est désormais prolongée jusqu’en février 2023.
Au regard des conséquences économiques de la guerre en Ukraine qui perdurent pour le secteur de la pêche  en raison du niveau toujours élevé des prix du carburant, un maintien du dispositif d’aide a été décidé par la première ministre sur proposition d’Hervé Berville.

Son montant restera de 25 centimes (hors taxes) par litre de gasoil. L’aide concernera l’ensemble des professionnels et représentera un engagement financier de l’Etat pouvant représenter jusqu’à plus de 20 millions d’euros, en plus des 45 millions d’euros budgétés jusqu’à lors.

En parallèle, le secrétaire d’Etat a obtenu auprès de la Commission européenne un nouveau relèvement du plafond de l’aide d’Etat dans le cadre de l’encadrement temporaire Ukraine. Ce plafond, qui était de 65 000 € en juillet et qui avait été relevé une première fois à 105 000 €, passe désormais à 330 000 € par entreprise de pêche.

Cette hausse permettra d’ouvrir l’accès à l’aide carburant à davantage de navires et va donc pouvoir pleinement s’appliquer aux entreprises de pêche disposant de plusieurs navires, qui en étaient jusqu’à lors exclues.

Face à une situation qui perdure désormais depuis le printemps, le Secrétariat d’Etat chargé de la mer continue de considérer toutefois que la responsabilisation de l’ensemble de la filière pêche doit prendre le relai de ce soutien public : le mécanisme de solidarité reposant sur des fonds privés et sur lequel Hervé Berville invite la filière à continuer de travailler depuis la fin août est plus que jamais nécessaire pour renforcer la compétitivité du secteur et sa durabilité, les propositions faites à ce jour n’étant pas à la hauteur des enjeux..

Cette solidarité intra-filière doit s’inscrire dans une vision de long terme pour la modernisation des outils de pêche. Parallèlement à l’incitation à poursuivre le travail au sein de la filière, le Gouvernement va explorer toutes les autres pistes possibles, y compris législatives.

Hervé Berville a déclaré : « Face aux multiples crises que traverse la filière pêche, le Gouvernement prend ses responsabilités et est à l'écoute des inquiétudes des professionnels. Avec le prolongement de cette aide et avec le relèvement massif du plafond d'aide d'Etat que j'ai obtenus, nous accompagnons nos pêcheurs et nos entreprises à passer le cap. Cette situation nous le montre bien, si l'on veut assurer la pérennité de notre modèle de pêche et construire son avenir pour qu'elle continue de contribuer à la souveraineté alimentaire de la France, une véritable stratégie de filière adossée à un mécanisme de solidarité de long terme doit être mise en place. »