La plateforme Solupêche pour une pêche durable

Mis à jour le 12/02/2024

Actualité

Développée par l’Office français de la biodiversité et le Comité national des pêches maritimes et des élevages marins, Solupêche est une plateforme en ligne destinée aux acteurs du monde de la pêche. Elle présente des outils pour limiter l’impact des activités de pêche sur les habitats et les espèces.

Illustration photo

Jean-Pierre Mareschal / Terra

Concilier pêche et préservation des milieux marins

Les activités de pêche sont dépendantes du bon état des écosystèmes marins. Elles les perturbent inévitablement. Il existe pourtant des solutions pour pêcher avec moins d’impact sur la faune et la flore marine.

Solupêche propose des solutions existantes ou en développement, ainsi que des suggestions de bonnes pratiques pour limiter les captures accidentelles ou les interactions avec les milieux/habitats.

Cette plateforme s’adapte à son utilisateur. Les professionnels peuvent trouver des solutions selon le type de navire utilisé, l’activité, les espèces ou les habitats.

Elle est aussi évolutive et intègre régulièrement des innovations. Il est possible de contacter la plateforme pour signaler une nouvelle solution qui permettrait aux professionnels de poursuivre l’exercice d’une pêche durable.

Consulter la plateforme
Solupêche

L’innovation et les bonnes pratiques pour réduire les impacts

Parmi l’ensemble des outils et bonnes pratiques présentés, deux solutions visent à réduire les impacts de la pêche sur le milieu marin.

Lancé en 2020, par l’Université de Montpellier et ses partenaires, le projet DolphinFREE vise à limiter les captures accidentelles de dauphins. L’idée est de communiquer aux dauphins la présence de filet de pêche via une balise acoustique qui émet un signal sonore. D’une portée de rayon de 500 mètres, une balise est installée tous les kilomètres le long du filet, sur la partie haute.

Dans le cadre d’une pêche à la palangre, l’Accord sur la conservation des albatros et des pétrels (ACAP) invite les navires à :

  • filer les palangres après le crépuscule et avant l’aube, et à réduire l’éclairage à bord au minimum. Les oiseaux de mer se nourrissent surtout le jour et sont moins actifs la nuit. La pose, de lignes, la nuit est un moyen simple, mais très efficace de réduire les prises accidentelles d’oiseaux.
  • ne pas jeter les rejets et les abats durant la remontée des lignes, mais le faire ultérieurement, après la pêche. Jeter des déchets alimentaires peut attirer les oiseaux notamment pendant le filage.
Consulter la plateforme
Solupêche