Communiqué de presse

À l’occasion de la Journée mondiale des Océans, la ministre de la Mer signe deux accords et 212 millions d’euros de projets à la base d’une nouvelle coopération maritime avec l’Indonésie, plus grand archipel mondial

Publié le 08/06/2021

Pour son premier déplacement à l’international, Annick Girardin, ministre de la Mer, s’est rendue en Indonésie afin de renforcer la relation bilatérale avec ce grand pays maritime. La France, deuxième zone économique exclusive mondiale, est présente sur tous les océans, notamment dans l’océan Indien et l’océan Pacifique, grâce à ses territoires ultramarins. Son  exceptionnel écosystème d’entreprises et de centres scientifiques et techniques dans le domaine maritime est largement internationalisé. 

Face au ministre des pêches et au vice-ministre des affaires étrangères indonésiens, Annick Girardin a lancé un appel visant à soutenir avec la France une ambition forte sur l’atteinte de l’objectif de développement durable n°14 : conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable. Elle a rappelé que la taille de nos Zones économiques exclusives (5,8 millions de km² pour l’Indonésie et 11,6 millions pour la France) offrent des droits et des opportunités économiques, mais aussi des devoirs en matière environnementale. 

À l’occasion de ce déplacement, la ministre a signé avec ses interlocuteurs indonésiens deux textes fondateurs pour une coopération maritime bilatérale visant à constituer un des piliers de la stratégie nationale Indopacifique :

•    Une lettre d’intention pour un dialogue maritime franco-indonésien ayant vocation à devenir le mécanisme de référence pour les questions maritimes bilatérales, régionales et mondiales. Les aspects suivants de la coopération maritime seront couverts : environnement, économie bleue, gouvernance des océans, recherche et innovation, sécurité et sûreté des espaces maritimes, connectivité et formation.

•    Une déclaration conjointe signée avec le ministre de la Mer indonésien posant les bases d’une nouvelle offre de coopération relative à une  gestion durable, au développement économique des populations côtières et à la préservation des écosystèmes marins de la ZEE indonésienne s’appuyant sur les programmes de l’Agence française de développement (AFD) et de l'Institut de recherche pour le développement (IRD), très présents en Indonésie, et potentiellement sur certaines technologies françaises notamment satellitaires.

Le déplacement de la ministre a également permis de concrétiser environ 173,8 millions d’euros de projets financés par l’AFD au bénéfice de l’Indonésie, sans coût pour le contribuable français : 

•    La modernisation et la mise à niveau environnementale de trois ports de pêche pour un montant de 86 millions d’euros.

•    Le financement du renouvellement de la flotte océanographique du LIPI pour 89 millions d’euros.

Sixième zone économique exclusive et plus grand archipel du monde, l’Indonésie est un territoire décisif d’application de l’objectif de préservation et d’exploitation durable maritimes. En position centrale en ASEAN et dans l’axe indopacifique, ses 17000 îles forment un carrefour maritime qui concentre 40% du transport maritime mondial. La contribution à l’économie de l’ensemble du secteur maritime était estimée à près de 30% du PIB indonésien. Les entreprises françaises du maritime développent fortement leurs activités sur cet immense marché de 270 millions d’habitants.