Ports de plaisance et bases nautiques : Hervé Berville annonce les lauréats de l’appel à projets 2023 à hauteur de 10 millions d’euros

Mis à jour le 22/09/2023

Communiqué de presse

Le jeudi 21 septembre 2023, au Salon nautique international du Grand Pavois de La Rochelle, le Secrétaire d’État chargé de la Mer, Hervé Berville, a annoncé les 11 lauréats de l’appel à projets « Ports de plaisance d’avenir » et les 9 lauréats de l’appel à projets « Bases nautique d’avenir » élaborés dans le cadre du plan « Destination France ». Cette démarche accompagne les ports de plaisance et les bases nautique dans leurs projets de modernisation, de transition écologique et énergétique, d’adaptation climatique.

Illustration - Bateaux de plaisance à moteur et voiliers dans le port de plaisance de Lorient

Solveig Prevot Friedrichs

15 millions de Français qui pratiquent le nautisme et les activités nautiques utilisent tous les ans les 500 ports de plaisance maritimes et le réseau des bases nautiques. C’est la porte d’entrée vers la mer. Ce sont aussi des activités économiques et sociales des territoires littoraux.  Cœurs de ville, sites touristiques majeurs, les ports sont un patrimoine constitutif de l’identité des communes qui ne cesse d’évoluer.

Afin de renforcer l’attractivité touristique de notre pays et d’en diversifier l’offre tout au long de l’année, le Gouvernement a lancé le plan « Destination France » en 2021. Il comprend un volet, piloté et financé par le Secrétariat d’État chargé de la Mer, intitulé « Ports de plaisance et bases nautiques d’avenir ». Ce dispositif est consacré au verdissement, à la modernisation et l’adaptation à la montée des eaux des ports de plaisance et des bases nautiques. Ce sont aussi des études et travaux visant à économiser les ressources en eau et en énergie, limiter les risques de pollution et moderniser les infrastructures.

Doté d’une enveloppe globale de 30 millions d’euros pour la période 2022-2024, il permet de financer la transformation des ports de plaisance (20 millions) et des bases nautiques (10 millions). Sa mise en œuvre a été confiée au CEREMA (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement), établissement public au service des territoires.

En 2022, un premier appel à projets a déjà permis de soutenir 10 ports de plaisance et 4 bases nautiques exemplaires, l’appel à projets 2023 vient donc compléter et confirmer le soutien du Secrétariat d’État chargé de la Mer.

« le nautisme en France a un pouvoir fédérateur, il rassemble, il créé de l’engouement, de la passion. De la course au large à la Coupe de l’America, de la sortie à la journée aux Jeux olympiques, tous ces navires doivent arriver à bon port. C’est l’ambition de l’Appel à projet « Ports de plaisance » et « bases nautiques d’avenir » »

Hervé Berville

Lauréats 2023

Les 11 lauréats retenus pour les ports de plaisance se répartissent sur l’ensemble des façades maritimes de l’Hexagone et des Outre-mer et concernent :

  • Dunkerque marina- Port du Grand Large / Communauté urbaine de Dunkerque (Nord)

Projet Marina 2024-2032

  • Port de Plaisance de Boulogne-sur-Mer / Communauté d’agglomération du Boulonnais (Pas de Calais)

Renouvellement du bassin Frédéric Sauvage

  • Ports de plaisance de Brest - Port du Moulin Blanc & Marina du Château / Brest Métropole (Finistère)

Projeter les marinas à l’horizon 2040 : déployer la stratégie touristique, nautique et environnementale

  • Port départemental de La Trinité-sur-mer / Compagnie des Ports du Morbihan (Morbihan)

Préservation, sécurisation et biorestauration portuaire

  • Port Bourgenay / Communauté de Communes Vendée Grand Littoral (Vendée)

Dessiner le port de demain

  • Port de plaisance de Cavalaire / SPL Port Héracléa (Var)

Projet « ECOBLEU » de redéploiement des infrastructures portuaires

  • Port de plaisance d’Argelès-sur-Mer / Commune d’Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales)

Requalification et recomposition de port Argelès et son quartier

  • Port de Pérols / Ville de Pérols (Hérault)

Valorisation écotouristique du secteur de l’Avranche

  • Port de plaisance du Cap d’Agde (34) / Société d’Aménagement d’Agde et du Littoral (Hérault)

Modernisation, optimisation et valorisation du port

  • Marina de Fare Ute / Commune de Papeete (Polynésie française)

Reconversion en marina de l’ancienne zone de réparation navale

  • Port de plaisance de Roura / Commune de Roura (Guyane)

Aménagement et création du port

Les 9 lauréats retenus pour les bases nautiques se répartissent également sur l’ensemble de l’Hexagone et des Outre-mer :

  • Base nautique Aviron Décinois/ Commune de Décines Charpieu (Rhône)

Reconstruction du pôle sportif et de loisirs

  • UHINA/ Entreprise Uhina Bidarray (Pyrénées-Atlantiques)

Construction de l’éco-centre nautique

  • Base de mer des Sables-d’Olonne / Commune Les Sables-d’Olonne (Vendée)

Démolition et reconstruction de la base de mer

  • Base nautique - Yacht club de Carnac/ Commune de Carnac (Morbihan)

Réaménagement et rénovation

  • Yacht Club Oléron (Charente-Maritime)

     
  • Centre nautique d’Angoulins/ Commune d’Angoulins (Charente-Maritime)

Déconstruction et reconstruction de la base nautique

Adaptation et réaménagement, construction d’un bâtiment éco-conçu

  • Centre nautique Fort Saint Pierre/ Commune de Noirmoutier-en-l’Île (Vendée)

Réhabilitation du centre nautique

  • Base nautique de Jullouville/ Communauté de Communes Granville Terre et Mer (Manche)

Reconstruction de la base nautique

  • Club nautique Voile d’Aix-les-Bains (Savoie)

Transition écologique, modernisation et rénovation

En 2023, l’État mobilise donc 10 millions d’euros, dont plus de 6 millions en accompagnement des 11 projets portuaires et plus de 4 millions pour les bases nautiques dans les territoires, auxquels s’ajouteront d’ici fin 2023 des soutiens à des actions plus ponctuelles en faveur de la transition écologique au titre du dispositif « fil de l’eau ».