Communiqué de presse

Publication du rapport d'activité du Bureau d'Enquêtes sur les événements de mer : une hausse de l'accidentologie en 2020

Publié le 20/09/2021

Chaque année, le Bureau d’enquêtes sur les événements de mer (BEAmer) publie son rapport d’activité qui expose les statistiques sur des accidents et incidents maritimes graves qui ont eu lieu au cours de l’année. L’objectif est de faire progresser la sécurité maritime grâce à un travail d’analyse en émettant des recommandations afin d’éviter qu’ils ne se reproduisent. Le rapport d’activité de l’année 2020 fait état en particulier d’une hausse significative des événements de mer et de la publication de 9 rapports d’enquêtes techniques suivies de recommandations.

517 accidents en 2020 : une hausse significative des événements de mer

L’année 2020 a été particulièrement marquée par une hausse du nombre d’accidents, y compris ceux relatifs au travail maritime : 517 accidents ont ainsi été totalisés au cours de l’année. En 2019, 317 accidents avaient été identifiés.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette hausse, telles que l’amélioration des processus de remontée de l’information et la situation sanitaire qui a concentré sur quelques mois l’activité maritime, le travail des armements et l’administration dans son ensemble.

Le BEAmer prend en compte tous les événements de mer constatés sur :

  • les navires professionnels français quelle que soit leur localisation ;
  • les navires professionnels étrangers lorsque l’événement est survenu dans les eaux territoriales ou dans un port français ;
  • les navires de plaisance lorsque l’accident est mortel.

 

Les navires de pêche : les plus touchés par les accidents en 2020

Les navires de pêche sont encore cette année la typologie la plus touchée, avec 392 événements de mer relevés, soit 76% de l’ensemble des accidents. Ce sont ensuite les cargos effectuant du transport de marchandises qui arrivent en deuxième position, avec 77 accidents relevés en 2020.

 

Répartition des événements de mer enregistrés en 2020 par le BEAmer suivant le type d’activité

 

Transport de marchandises (cargos)

77

15 %

dont 8 avec le pavillon français

Navires de service maritime et portuaire

11

2 %

dont 6 avec le pavillon français

Navires à passagers

25

5 %

dont 20 avec le pavillon français

Navires de pêche

392

76 %

dont 390 avec le pavillon français

Navires de plaisance (accidents graves et mortels)

12

2 %

dont 11 avec le pavillon français

 

 

 

 

Total

517

100 %

dont 435 avec le pavillon français

 

Publication de 9 rapports d’enquêtes techniques et 16 recommandations

Au cours de l’année 2020, le BEAmer a publié 9 rapports d’enquêtes techniques concernant des événements de mer survenus en 2019, qui ont donné lieu à 16 recommandations émises à des armements à la pêche, à des armements au commerce, à une association d’utilité publique ayant pour vocation le secours en mer, à une agence de voyage et à l’administration.

Il a, par exemple, été recommandé à des armements à la pêche de définir un mode opératoire permettant de s’assurer que les membres d’équipage présents sur le pont de travail ne sont pas exposés à un risque d’écrasement lors de l’action de levée de la table par la caliorne (palan), ou encore à l’administration d’organiser une campagne  de  contrôle  vérifiant  le  statut  administratif  des  navires  de  plaisance embarquant des passagers payants.

Sur les 16 recommandations émises, 7 sont restées sans réponse en raison notamment de la crise sanitaire, soit 56% de retours contre 82% en 2019. Pour ce qui concerne l’administration maritime, 89,5% des recommandations ont été prises en compte sur les quatre dernières années.

 

Qu’est-ce que le BEAmer ?

Créé en 1997, le Bureau d’enquêtes sur les événements de mer, qui agit en toute indépendance, est un service à compétence nationale. Le BEA mer analyse les événements de mer, en fonction du degré de gravité, les enregistre dans une base de données européenne et décide enfin de l’ouverture d’enquêtes techniques. Son but est de faire progresser la sécurité maritime par l’analyse des accidents en émettant des recommandations utiles.

 

 

Retrouvez le rapport d’activité 2020 du BEAmer en cliquant ici