Actualité

Refondation historique du ministère de la Mer

Publié le 24/08/2020

Bloc à la une

La refondation historique du ministère de la Mer, le 6 juillet dernier, a permis d’envoyer un signal très fort en direction des femmes et des hommes de la mer, qu’ils soient marins-pêcheurs, marins du commerce, industriels, bénévoles, acteurs associatifs, agents de l’État ou chercheurs.

L’économie bleue ne parvient pas encore à s’imposer comme durable et porteuse d’avenir et pourtant la France est la 2e puissance maritime mondiale grâce à ses nombreuses zones économiques exclusives, elle doit se penser comme une puissance océanique.

Pour cela, le ministère va directement piloter les attributions relatives à la navigation et à la sécurité, la formation, la plaisance et les activités nautiques, la planification de l’espace en mer, la politique en matière de pêches maritimes et la stratégie géographique d’influence de la France sur les océans.

D’autres sujets seront partagés avec plusieurs ministères, tels que la protection du littoral et les énergies renouvelables en mer, le transport et les services maritimes, les ports, l'alimentation en ce qui concerne les produits de la mer et l'aquaculture, le contrôle de la qualité et de la sécurité sanitaire des produits de la mer, le tourisme ou encore la législation fiscale concernant les activités en mer et sur le littoral.

L’action du ministère s’articulera autour de trois piliers fondamentaux pour asseoir une politique maritime à la hauteur : questions environnementales, enjeux socio-économiques et rayonnement maritime de la France, sans oublier la jeunesse : les formations aux métiers de la mer sont d’excellente qualité en France, il faut inciter les jeunes à se lancer dans ce milieu.

Grâce à ce ministère, la mer sera de nouveau au cœur de la France.