Transat Jacques Vabre : 190 marins, 95 bateaux, 4 vainqueurs

Mis à jour le 11/12/2023

Actualité

Partager cette page

Partis en grand nombre fin octobre du Havre, pour la Transat Jacques Vabre, les skippers ont terminé la course à Fort-de-France, entre le 12 novembre et le 2 décembre. Anciennement nommée Route du café, découvrez les vainqueurs et les classements de l’édition 2023.

© tjv23-illustration-drone-1311fred5023

Classements de la Transat Jacques Vabre 2023

Pour cette 16e édition, 95 bateaux et 190 marins se sont affrontés sur l’eau en équipe de deux. Afin de garantir leur sécurité et un passage de ligne clair, il y a eu quatre départs distincts, par type de bateau, fin octobre 2023 : Ultim, Ocean Fifty, IMOCA puis Class40. Du Havre en Normandie à Fort-de-France en Martinique, chaque type de bateau a eu son parcours dédié.

Classements :

  • vainqueurs des Ultim : Armel Le Cléac'h et Sébastien Josse sont arrivés le 12 novembre ;
  • vainqueurs des Ocean Fifty : Thibaut Vauchel-Camus et Quentin Vlamynck sont arrivés le 17 novembre ;
  • vainqueurs des IMOCA : Thomas Ruyant et Morgan Lagravière sont arrivés le 19 novembre ;
  • vainqueurs des Class40 : Ambriogio Beccaria et Nicolas Andrieu sont arrivés le 23 novembre.

Le secrétariat d’État chargé de la Mer partenaire de la Transat

Pour le 30e anniversaire de cette course, le secrétariat d’État est partenaire de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre. Les actions de l’événement s’inscrivent pleinement dans les politiques publiques :

  • de protection de l’océan et de la biodiversité marine ;
  • d’économie maritime ;
  • d’innovation ;
  • de rayonnement de ses activités au plus près des usagers de la mer et des territoires littoraux.

Responsabilité sociale et environnementale : les raisons d’être de la course

La Transat a décidé de faire de l’édition 2023 un modèle d’écoresponsabilité et d’inclusion. Pionnière dans le domaine, elle est engagée depuis 2007 dans une démarche de réduction de son impact environnemental en mer, mais aussi à terre. Elle prolonge également ses actions par des initiatives sociales. Ses actions s’articulent autour de deux axes :

  • L’environnement

De la mobilité douce à l’optimisation de la gestion des déchets, c’est une stratégie à 360° qu’a mis en place l’organisation, avec l’établissement : d’un tri sélectif en trois flux sur le Village de départ ; de nombreux espaces de stationnements pour vélo ; d’un ticket vert pour encourager et récompenser les visiteurs qui le peuvent à utiliser les modes de transports doux.

Cette année, la biodiversité est au cœur de son projet. Tout d’abord parce que la Martinique, Réserve mondiale de biosphère de l’UNESCO, est une nouvelle fois la destination finale, mais également parce que l’organisation a souhaité apporter son soutien au Programme sur l'Homme et la biosphère de l’UNESCO qui, pour la première fois, sera associé à une compétition sportive.

  • L’inclusion

La Transat veut rassembler tous ses publics autour de la passion de la voile. Pour cela, l’événement favorise la mixité femmes/hommes dans le sport, mais aussi la formation et l’accès à la voile de compétition, par le programme « Cap pour Elles ». Initié en 2021, il permet à un duo de femmes de participer à son premier transatlantique en course sur un Class40. C’est une équipe franco-irlandaise qui a pris le départ, cette année, pour sa deuxième édition. Elle a pour marraine deux légendes du sport : la navigatrice Samantha Davies et l’arbitre internationale de football Stéphanie Frappart.