Actualité

Tribune d'Annick Girardin à l'occasion du Congrès mondial de la nature de l'UICN

Publié le 07/09/2021

Crédits : Francis Pellier / Terra

L’océan a été au cœur des débats au Congrès mondial de la nature de l’UICN de Marseille. J’ai pu le vérifier à chacun des évènements auxquels j’ai eu le plaisir de participer. Lors de l’ouverture officielle du sommet par le président de la République, lors du lancement du plan d’actions pour une Méditerranée exemplaire en 2030 ou lors de la session de haut niveau consacrée à la santé des océans (une première pour le congrès), l’océan était l’une des préoccupations majeures.

Je tenais à féliciter l’ensemble des équipes de la direction des affaires maritimes et de la direction des pêches maritimes et de l’aquaculture, la direction de l’eau et de la biodiversité et la direction des affaires internationales et européennes. Elles ont travaillé de concert avec mon cabinet et le quai d’Orsay pour mettre les enjeux maritimes sur l’agenda politique à venir.

Le président de la République française a ainsi annoncé la tenue d’un sommet international consacré aux océans avant la fin de l’année, sur le même modèle que le One Plannet Summit. La semaine prochaine se tiendront les Assises de l’économie de la mer à Nice, l’occasion de donner des précisions sur ce grand événement en préparation et de mettre en avant le verdissement de notre flotte et de nos ports ainsi que la montée en puissance du Pavillon français dans le cadre du Fontenoy du maritime ; l’occasion aussi de rappeler que l’ADN du ministère de la mer est l’ODD 14, conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines.

La promesse faite à Marseille est née de l’énergie d’acteurs engagés depuis longtemps pour la préservation de la biodiversité marine et la lutte contre le changement climatique. Restaurer la santé des océans est fondamental tant nous connaissons le rôle capital joué par les écosystèmes marins et côtiers dans la régulation du climat et l’atténuation des impacts des dérèglements climatiques. Les océans produisent la moitié de l’oxygène que nous respirons. Ils constituent une réserve majeure de biodiversité sur la planète. Ils sont essentiels à notre sécurité alimentaire. Mais ils sont soumis à d’intenses pressions et pollutions, nous le savons.

Les mers et les océans ne doivent plus être des discontinuités pour nos sociétés, mais bien le lien indéfectible qui unit plus qu’il ne sépare. C’est un enjeu de gouvernance des océans, d’économie, de science et d’innovation. C’est un enjeu planétaire qui appelle la mobilisation de tous. Le climat, la nature et l’humanité sont inséparables. L’océan les unit ! Mobilisons-nous.

Annick Girardin, ministre de la Mer