Communiqué de presse

Un nouveau navire baliseur pour la Corse

Publié le 02/04/2021

Accidenté à Ajaccio le 28 décembre dernier, le navire baliseur “Iles Sanguinaires 2” est considéré comme étant trop endommagé pour être réparé. En raison du coût excessif des travaux requis, il est déclaré en perte totale par l’Armement des phares et balises (APB).

Annick Girardin, ministre de la mer, déclare qu’il est nécessaire de pérenniser en Corse une capacité d’intervention rapide sur les plus grands des ouvrages de signalisation maritime.

C’est un gage en matière de sécurité maritime mais aussi de protection de l’environnement. Parmi les quelque 6200 aides à la navigation (phares, bouées, balises, etc.) que comprend le système de navigation maritime français, environ 5000 nécessitent un navire pour en réaliser l’entretien. Les gens de mer connaissent l’importance de la pose et de l’entretien des balises et des bouées.

Annick Girardin

Pour cette raison, la Corse bénéficiera d’un navire neuf dès 2023. D’une longueur de quelque 25 mètres, ce navire sera doté d’équipements performants. Très manœuvrant et apte à travailler même dans les secteurs les plus difficiles d’accès, il aura l’autonomie et l’habitabilité propices à des missions de plusieurs jours. En outre, il répondra aux plus hautes exigences de performance environnementale.

Ce nouveau navire s’intègrera dans le plan de modernisation de l'armement des Phares et Balises. Il rejoindra le navire de travaux « Ile de Giraglia », entré en service au port de Bastia en novembre 2020.

Dans l’attente de l’entrée en service du nouveau baliseur et afin d’assurer le service d’entretien qu’exige l’efficacité des aides  à la navigation autour de la Corse, « l’Iles Sanguinaires 2 » est suppléé par le baliseur de Marseille. Le « Provence » a déjà réalisé une première campagne de travaux insulaire. En 2021, ce sont quatre missions qui sont programmées, soit quarante jours de mer.