Communiqué de presse

Annick Girardin présente le plan pêche 2022 aux acteurs de la filière

Publié le 07/01/2022

Annoncé par Annick Girardin, ministre de la mer, lors des Assises de la pêche et des produits de la mer en novembre 2021, le calendrier et les modalités du plan d’action pour une pêche durable ont été présentés mardi lors d’une réunion avec les professionnels de la filière. Prévu pour être lancé à l’automne 2022, ce plan a pour principal objectif de concilier respect de l'écologie marine et innovation de la filière afin d'en améliorer la compétitivité et l’emploi.

Située au troisième rang européen, le secteur de la pêche française possède un chiffre d’affaires d’un peu moins de 2 milliards d’euros. Emblématique et symbolique à bien des égards et participant à la souveraineté alimentaire du pays, ce secteur concentre environ 40 000 emplois directs. Avec une filière présente sur toutes les façades maritimes françaises, y compris dans les territoires d’outre-mer, la pêche marque profondément le paysage maritime français alors même que ce secteur connait aujourd’hui une période de remise en question : la réduction des quotas de pêche due au Brexit, le vieillissement des navires qui interrogent sur l’avenir de la pêche, la surexploitation qui touche certaines espèces. 

Résolument engagée aux côtés des pêcheurs, Annick Girardin a pris l’engagement de lancer avant la fin du quinquennat le plan d’action pour une pêche durable afin de permettre à la filière de relever les défis d’aujourd’hui et de demain et de créer de nouveaux emplois. Ce plan va s’articuler autour de 3 axes : améliorer la connaissance des ressources halieutiques françaises ; moderniser la filière et sa compétitivité ; renforcer l’attractivité du métier de marin-pêcheur. Les conclusions sur les trois grandes thématiques identifiées seront rendues en avril pour une mise en œuvre à l’automne 2022.

Hubert Carré, président du Service social maritime, est en charge de mener la consultation auprès des organisations professionnelles, en lien avec Jean-Philippe Quitot, directeur interrégional de la Mer Sud-Atlantique (DIRM SA) afin de faire parvenir des propositions à la ministre de la Mer. Tous les acteurs de la filière qui le souhaitent pourront également répondre à un questionnaire dédié sur le site du ministère de la mer entre le 15 janvier et le 15 février 2022 afin que ce plan réponde à l’ensemble de leurs enjeux. 
 

Regardons la situation en face : depuis plusieurs mois, les pêcheurs sont confrontés au Brexit, à la crise sanitaire, au vieillissement de leur navires... Le gouvernement a beaucoup agi pour répondre à ces urgences mais c’est aussi mon devoir de penser à demain. La filière pourra s’exprimer pour faire entendre ses idées, c’est une méthode que j’applique pour chacun de mes projets. Construit aux côtés de la filière, ce plan pour une pêche durable apportera aux professionnels plus de visibilité nécessaire sur l’avenir de leur profession et redynamisera l’ensemble de la pêche française.

Annick Girardin, ministre de la mer